Mot-clé ‘Portugal’

La belle Igreja da Misericórdia vue du haut du mât pendant le contrôle du gréement
Fleur de Sel a tellement bien avancé depuis que nous nous sommes dégagés du dévent de Pico que nous décidons d’aller le plus loin possible. Plutôt que de nous contenter de l’île de São Miguel, nous visons Santa Maria, que nous atteignons sans problème avant la nuit, au terme d’un parcours de plus de 180 milles effectué en 29 heures. Bien nous en prend. Il est vrai qu’initialement nous découvrons une île moins haute et moins spectaculaire que ses consœurs, mais elle dégage une atmosphère quelque peu différente. Est-ce parce qu’elle semble plus plate, plus aride, plus ensoleillée ?

Continuer à lire ‘Açores encore’ »

Magnifique Ponta dos Capelinhos, où l'on distingue bien le "rajout" volcanique récent et l'ancien phare.
C’est à une belle nuit de navigation que nous avons droit pour rallier Faial au départ de Flores. Une nuit où l’on doit serrer le vent de près, puisque le vent de sud choisit d’y ajouter une composante est, mais comme il ne souffle pas trop fort et que la mer est calme, c’est presque une partie de plaisir. Lorsque les oscillations du vent le permettent, on grappille un peu au vent et lorsque le vent refuse à nouveau, nous suivons la rotation pour ne pas perdre en vitesse. Durant toute la nuit, nous réussissons à tenir tête à nos amis hollandais de Kairos et de Schorpioen, dont l’AIS nous révèle la position quelques milles sur notre tribord arrière (tandis que eux ne savent pas que nous sommes là !) Au lever du jour, nous subissons le passage d’une petite ligne de grains inattendue mais relativement inoffensive, et nous commençons ensuite notre approche sur l’île de Faial. Tout en sachant qu’en laissant porter nous devrons par la suite nous battre contre le vent le courant, nous décidons néanmoins de ne pas faire du près serré et de passer au pied de la Ponta dos Capelinhos, la pointe ouest de l’île et site de l’éruption volcanique de 1957-58.

Continuer à lire ‘Géométrie colorée dans le triangle des Açores’ »

Des tapis d'hortensias bleus viennent souligner la magnifique Rocha das Bordões
Déjà près de deux jours après le départ de Halifax, lorsque l’Ile de Sable s’estompe dans le sillage, il reste encore 1’300 milles à parcourir et donc encore une bonne dizaine de jours de mer. Nous nous surprenons nous-mêmes à nous engager de la sorte dans cette traversée, sans réellement y penser. Il est vrai que ce sera la troisième transat du voyage : la première date d’il y a 7 ans déjà et nous avait menés du Cap-Vert au Brésil, au travers du Pot-au-Noir, et la seconde nous avait menés il y a quelques mois d’Afrique du Sud au Brésil, via Ste-Hélène et Ascension. On pourrait penser que nous sommes blasés, et pourtant, la transat que nous commençons désormais a tout d’une nouveauté : c’est la première que nous effectuons hors des tropiques et dans le sens ouest-est. L’Atlantique Nord, ce n’est pas une mince affaire, et nous resterons jusqu’à la fin bien au-dessus des 40°N. Et pourtant, notre état d’esprit nous parait différent : nous sommes tranquilles, malgré une météo pas tout à fait facile. Dans les jours à venir, le vent va refuser et forcir, si bien que nous subirons quelques jours avec un vent costaud sur l’avant du travers, une situation qui vous nous faire danser.

Continuer à lire ‘Complètement à l’ouest’ »

Bonjour Heidi, et merci d’avoir accepté cette interview sur Radio Pontons alors que vous êtes maintenant arrivés aux Iles Canaries.

Continuer à lire ‘Radio Pontons – Interview exclusive !’ »

Fleur de Sel passe le Monument des Découvertes. Merci à Cerise et Jonathan pour la photo !
Vert et rouge sont les couleurs du pavillon national portugais, mais on pourrait aussi y voir une allusion aux paysages verdoyants du nord et aux terres plus arides et ocre du sud. Quant au déroulement de notre voyage, qui passe par le pays le plus à l’ouest de l’Europe continentale, il aura aussi subi ses coups d’arrêts et ses grandes élancées. De feux verts en feux rouges, nous avons goûté à l’agréable douceur de vivre portugaise, si plaisante, tout en faisant face et en trouvant des solutions à nos premiers soucis techniques inquiétants.

Continuer à lire ‘Le Portugal en rouge et vert’ »