Mot-clé ‘Ecosse’

Les formes splendides de Clare Island sont encore plus belles au petit matin
En quittant Castlebay, le petit port de l’île de Barra, nous savions que les conditions calmes n’allaient pas durer. Malgré le manque de vent, il fallait se hâter, et nous avons donc parcouru au moteur les quelques milles qui nous séparaient de Barra Head, l’impressionnante falaise tout au sud-ouest des Hébrides et surmontée d’un petit phare. Puis, le vent étant suffisant, nous avons commencé notre navigation crescendo, avec un petit souffle d’abord doux et qui est ensuite rentré rapidement dans la journée, pour nous assurer une belle vitesse moyenne. Une fois la nuit tombée, le bateau continuait à marcher rapidement, sous deux ris et vent de travers, tandis que le vent montait encore dans les grains. 30 nœuds de vent ne sont pas un problème, mais la mer se formait rapidement, atteignant 3 à 4 mètres de creux.

Continuer à lire ‘Irlande du nord-ouest : stop, stop, stop, stop, go !’ »

A ne pas confondre avec le blues à bord, que la BLU peut amener de temps en temps, selon ce qu’elle nous envoie. Car la question ici est comment recevons-nous les prévisions météos lorsque nous sommes loin de toute civilisation ? En effet, la précision, fiabilité et diffusion des informations météorologiques de nos jours permettent une navigation de plaisance de très loin beaucoup plus sûre et agréable qu’il y a quelques années. Encore faut-il avoir accès aux informations disponibles.

Continuer à lire ‘BLU à bord’ »

Le pont qui mène au château d'Eilean Donnan
L’atterissage eut lieu de nuit. Le Butt of Lewis sera donc resté caché dans la pénombre, ne daignant nous montrer que le faisceau de son phare, très pratique au demeurant. Ce n’est qu’un peu plus loin que le jour a pointé le bout de son nez. Mais déjà depuis la veille au soir, on se sentait en Ecosse. Il a suffit d’une voix, d’un accent, à la VHF. Le bulletin météo diffusé par Stornoway Coastguard nous fait bien sourire, et en l’entendant, on se serait presque crus à la maison. Effectivement, en approchant de Stornoway, la plus importante ville des Hébrides Extérieures, nous reconnaissions baies, pointes, phares et jetées, pour y être passés l’année dernière sur notre route vers le nord. C’est la première fois que nous croisons notre route, que nous revenons quelque part, et c’est un peu une parenthèse que nous fermons. La parenthèse du nord, de la Scandinavie, des peuples, terres et mers nordiques.

Continuer à lire ‘Revoir l’Ecosse…’ »

Les Shetland
Nous sommes toujours aux Lofoten, et pour vous faire patienter à propos de ces superbes îles, je vous propose un retour en arrière. L’image arrive après le son, mais nous avons enfin mis en ligne nos photos d’Ecosse !

Continuer à lire ‘Nouvelles photos d’Ecosse’ »

Colonie d'oiseaux de mer sur Muckle Flugga
La traversée de Fair Isle aux Shetland s’est passée sans encombres, malgré un courant important. Délaissant la côte est, nous optons pour la côte ouest, plus pittoresque, malgré le petit front qui doit passer peu après notre arrivée. En conséquence, abandonnant l’idée d’un mouillage à St. Ninian’s Isle, nous remontons directement jusqu’à Scalloway, citée endormie, port de pèche, et première capitale des Shetland. Un château délabré trône au-dessus du port. Nous profiterons du beau temps pour faire notre première journée portes-ouvertes (lessive intégrale et séchage au vent…)

Continuer à lire ‘Le tricot shetlandais’ »

Macareux moine à Fair Isle
Opportunément située, à mi-chemin à peu près entre les Orkney et les Shetland, une haute silhouette se profile déjà sur l’horizon avant même d’avoir dépassé North Ronaldsay, la plus septentrionale des Orkney. Il s’agit de Fair Isle, que l’on pourrait traduire en français par Belle-Ile. Comme toute belle, elle se fait pourtant désirer en mettant le vent de son côté, c’est-à-dire de face pour nous. C’est donc après de difficiles négociations au près que nous approchons enfin, ayant mis dans notre poche un allié ponctuel et nettement plus prévisible que le vent : le courant. Le vent essaye donc un dernier coup en nous envoyant un grain, qui bien que allègrement maniable, crée quand même pas mal de remous.

Continuer à lire ‘Fair Isle, Belle-Ile mystique’ »

Heidi en plein carénage dynamique
A l’arrivée à Kirkwall, lorsque nous avons retrouvé Fleur de Sel, il nous a fallu faire à la fois peu et beaucoup. Peu tout d’abord, puisque nous avons retrouvé le bateau dans un très bon état : bien sec à l’intérieur, le linge pas moisi du tout, et le tout bien amarré. Mais nous le savions, pour remettre en route Fleur de Sel, il fallait cependant pas mal de boulot. Et ce malgré l’ange gardien de Fleur de Sel, Mike, qui a veillé sur elle tout l’hiver.

Continuer à lire ‘Carénage dynamique et Brise de mollusque, les nouveaux parfums signés Fleur de Sel’ »

Voici les premières nouvelles sur notre site en de nombreux mois. Il faut dire que les changements ont été nombreux, et le temps s’est fait très rare, vous allez le comprendre rapidement !

Continuer à lire ‘Une histoire d’étapes’ »

Fleur de Sel au mouillage à Kerrera
Les plaisanciers francophones sont peu nombreux en Ecosse, et on trouve peu d’informations récentes sur Internet. Nous avons donc décidé de rassembler les renseignements utiles sur cette page. Voici donc de quoi faciliter la tâche de ceux qui organisent leur croisière calédonienne, et qui, comme nous, voudraient découvrir ses paysages grandioses à la voile.

Continuer à lire ‘Préparer sa croisière en Ecosse’ »