Ce court message pour rassurer ceux qui seraient inquiets. On commence à parler dans les médias du cyclone Pam (Le Monde titre « Cyclone Pam : L’ONU craint « le pire » au Vanuatu, la Nouvelle-Calédonie menacée« )

Donc pour vous rassurer, nous tout va bien. La Calédonie a été placée en pré-alerte et il y a eu alerte cyclonique dans les Loyautés car c’est passé pas loin là-bas. Mais à Nouméa nous avons du sale temps sérieux, mais sans plus : de la pluie et de bonnes rafales (nous aurons eu au plus fort 33 noeuds en moyenne, et des rafales à 52 noeuds). Mais ce n’est pas pire qu’en d’autres coins de la planète. Et d’ailleurs le vent a tourné, la pression remonte, ça commence à se calmer et peut-être même à se dégager. Donc pas d’inquiétude pour nous.

En revanche, au Vanuatu c’est probablement effectivement la dévastation totale, mais on n’en sait encore trop rien : il n’y a plus d’électricité et plus de communications, probablement plus d’infrastructures non plus, et les informations arrivent au compte-goutte. C’est certain que lorsque nous visiterons prochainement ce pays réputé authentique et à la population adorable, ce ne sera plus le même que ce qu’il était. Nous essaierons de voir si et comment on peut apporter notre aide.

Quelques informations pour se faire une idée à propos de Pam (encore qu’on a probablement du mal à s’imaginer tant ça donne le tournis) :

  • Pression minimale dans l’oeil : 896 hPa (soit 12% de moins que la pression normale atmosphérique de 1013 hPa, et pression qu’on trouve habituellement autour de 1500m d’altitude…) – Pam est le 2ème cyclone le plus intense de toute l’histoire du Pacifique Sud, et le 3ème plus intense de tout l’hémisphère Sud
  • Vents maximums : 250 km/h sur une moyenne de 10 minutes, 270 km/h sur une moyenne de 1 minute, jusqu’à 350 km/h en rafale – Pam a atteint le record des plus forts vents jamais enregistrés dans l’hémisphère Sud
  • Le mur de l’oeil (là où le vent est le plus intense) est probablement passé successivement sur toutes les îles du sud de l’archipel : Epi, Efate, Erromango, Tanna, et peut-être aussi Aneityum.
  • La hauteur significative des vagues a probablement dépassé 15-20 mètres par endroits (donc avec certaines vagues encore 50% plus hautes…)
  • Pam se dirige maintenant vers la Nouvelle-Zélande qu’elle atteindra dimanche soir, après s’être heureusement un peu affaiblie
Pam au moment où elle frappe de plein fouet l'île de Tanna

Pam au moment où elle frappe de plein fouet l’île de Tanna

Nous serions heureux d'avoir votre commentaire !

*