La perturbation annoncée a fini par arriver, et le temps relativement radieux du week-end s’est progressivement mué en ciel couvert. Et pendant la journée de mardi, seule l’eau plate permettait de deviner que Fleur de Sel faisait toujours route dans le lagon. Le turquoise avait disparu pour faire la place au gris, et il était difficile de repérer les récifs. La navigation avait donc intérêt à être bien préparée, mais heureusement en 2014 on peut compléter les cartes par Google Earth ! Cela permet de repérer à l’avance la plupart des dangers, d’autant plus facilement que les images peuvent être intégrées au programme de navigation.

C’est donc sans encombre, au terme d’une navigation sans histoire, que Fleur de Sel a atteint l’Ile Lebris, située sur la côte au niveau du charmant village de La Foa (qui est lui à l’intérieur des terres). Evidemment, l’averse qui menaçait n’a pas attendu, et c’est sous une bonne pluie que j’ai mouillé l’ancre, non pas à l’ouest de l’île comme je le pensais initialement, mais au nord, où j’ai trouvé la protection meilleure. La pluie a alors continué par intermittence tout le restant de la journée et il faisait bon être à l’intérieur.

Des nuages verts ! C'est le lagon turquoise (invisible depuis le large) qui se reflète dedans et qui leur donne cette couleur très inhabituelle...

Des nuages verts ! C’est le lagon turquoise (invisible depuis le large) qui se reflète dedans et qui leur donne cette couleur très inhabituelle…

La météo de ce mercredi devait être similaire, mais ce matin le temps était sec. Le vent, léger, soufflait malgré tout. Les prévisions prévoyaient peu d’air pour la journée, mais je suis joueur. Et comme les prévisions de houle étaient d’un mètre à peine, et en tout cas guère plus, je me suis dit que ce serait probablement suffisant. En route, donc. Mais en route, cap au sud d’abord, jusqu’à la Passe d’Ouaraï. En effet, c’est ici que le lagon navigable s’arrête, et si le récif barrière continue à protéger le littoral, il ne laisse que de l’eau trop peu profonde entre la côte et lui. Il faut donc sortir pour continuer vers le nord-ouest.

C’est la première fois que Fleur de Sel retrouve l’océan, sa houle, son bleu dense, et ce depuis plus d’un an ! Et elle s’en est plutôt bien tirée. Au début mou, le vent a fini par rentrer pour nous propulser à bonne vitesse dans l’après-midi. Et nous avons ainsi rejoint la région de Bourail, cœur emblématique de la côte ouest. Pas question d’aller se promener au pied du « bonhomme » de pierre, ni d’aller faire du farniente à la plage de Poé : ce sont des attractions accessibles par la terre. Côté océan, on se contentera de peu : la large Passe de Gouaro ne donne pas d’accès à un lagon profond. Seules les baies de Bourail et de Nessadiou sont accessibles, et c’est dans cette dernière – la seule raisonnablement abritée – que Fleur de Sel passera la nuit, bien contente de sa première virée au large depuis longtemps !

3 commentaires

  1. Helgard écrit :

    Nous nous réjouissons des nouvelles de Fleur-de-Sel.Nous pensons bien au courageux navigateur,ici en « pleine terre »mais pas trop loin de la mer,par ce temps gris,pluvieux et venteux de NJ.

    11 juin 2014, 13 h 53 min
  2. linda écrit :

    Bonjour,
    Je suis du Québec, je viens d’acheter mon premier voilier en aluminium, un gamma 1985. Je dois bien vérifier l’électricité et j’avoue n’y connaître rien et cela me fait peur. Pouvez-vous être ma ressource lorsque j’aurai des questions.
    Linda

    18 juin 2014, 19 h 15 min
  3. Nicolas

    Nicolas écrit :

    Bonjour,

    Bien-sûr, n’hésitez pas à nous contacter si besoin, par le biais d’un commentaire comme ici, ou d’un message personnel sur le formulaire de contact (« Nous contacter » – http://journal.belle-isle.eu/contact/ )

    En attendant, pour commencer, et bien qu’il ne soit pas tout récent, nous pouvons vous recommander de lire le cahier technique HS29 de Loisirs Nautiques, qui nous a bien aidé. D’autres ouvrages ou sites sont parfois utiles, surtout si vous êtes débutante :

    Et surtout, pas de panique. Ce n’est pas sorcier ! Il faut juste être soigneux et méthodique.

    19 juin 2014, 0 h 43 min

Nous serions heureux d'avoir votre commentaire !

*