Cela fait plus d’un an que Fleur de Sel est basée à Nouméa. Un an au cours duquel nous n’avons pas donné beaucoup de nouvelles, occupés par le travail et la routine peut-être un peu originale pour les terriens, mais routine néanmoins. Fleur de Sel ne s’était plus vraiment éloignée de Nouméa, atteignant tout juste l’Ilot Mato ou l’Ile Ouen à l’occasion d’un week-end prolongé.

Fleur de Sel au mouillage devant l'Ilot Moro

Fleur de Sel au mouillage devant l’Ilot Moro

Aujourd’hui à midi, nous voici embarqués pour une petite aventure un peu différente. Nous, c’est Fleur de Sel et Nicolas, car Heidi continue à travailler. Mais pour ma part, j’ai clôturé une série de projets fin mai, et j’attaque le convoyage du bateau vers Koumac. Une petite navigation de 200 milles environ, mais que je vais effectuer par petites étapes, et qui nous permettra de rallier la petite marina de Pandop, la seule où nous avons réussi à dénicher une place pour quelques mois.

Pour ce premier tronçon, ce fut tranquille, alizés plutôt paresseux ne se levant qu’à midi passé, pour atteindre une quinzaine de nœuds en fin d’après-midi, et garantissant une allure plein vent-arrière. Bref, les 20 milles de la journée se sont fait sans effort ou presque, la difficulté étant de mouiller seul. Et comme nous avions obtenu une place à Port Moselle pour quelques semaines, également de quitter la place de port seul et sans faire de dégâts.

Mais tout a été sans encombre, si bien que Fleur de Sel passera la nuit devant le petit Ilot Moro. Et demain, si tout va bien, nous remonterons jusqu’au fond de la Baie de St-Vincent, pour mouiller devant Port Ouenghi, où Heidi pourra venir me retrouver pour le week-end prolongé.

Nous serions heureux d'avoir votre commentaire !

*