Voici les premières nouvelles sur notre site en de nombreux mois. Il faut dire que les changements ont été nombreux, et le temps s’est fait très rare, vous allez le comprendre rapidement !

L’aventure a commencé pour nous dans le courant du mois d’avril déjà. C’est à partir de ce moment là que nous avons commencé à passer petit à petit nos responsabilités professionnelles à d’autres, nous désengageant progressivement de nos jobs respectifs. A la maison, nous avons commencé à préparer ce qui pouvait l’être afin de faciliter le déménagement. C’étaient les premières étapes véritables, après quelques timides préparatifs.

Mais le plus « sportif » pour nous a été ce mois de mai qui se termine, avec dès les premiers week-ends quelques trajets vers chez les parents d’Heidi, la voiture remplie de vêtements, meubles et autres cartons… Nous avons quitté nos emplois respectifs avec deux jours d’écart, Heidi le 18 mai, Nicolas le 20 mai. Et le débrayage n’a pas duré longtemps, puisqu’immédiatement nous avons enchainé avec le vidage de notre appartement.

Pas le temps de réfléchir, ni de se poser des questions ou de réaliser ce qui arrivait, il a fallu faire vite ! 6 jours de boulot intensif, une dizaine de trajets en voiture chargée, un camion de déménagement pour les gros meubles. Quelqu’un avait parlé de vacances ? Nous tenons tout particulièrement à remercier Reinaldo pour son aide toujours efficace, et surtout Helgard et Bruno pour nous avoir permis non seulement d’empiéter sur l’espace de leur cave et de leur grenier avec nos cartons, mais aussi sur celui de leur salon et de leur salle à manger avec nos meubles ! Vraiment un très grand merci de nous avoir aidés dans cette étape importante du voyage !

En parallèle, il nous a fallu accomplir diverses tâches administratives et logistique, telles que prendre nos dispositions vis-à-vis des administrations vaudoises (fiscales et autres…), faire suivre le courier postal, tenter de boucler nos couvertures d’assurances pour voyageurs, suivre tant bien que mal l’avancement des dernières commandes de matériel, ou encore envoyer en avance 3 colis de bagages par la poste, puisque nous avons bien trop à emporter pour trimballer tout avec nous en avion. Des petites étapes, mais qui ont toutes leur importance.

C’est donc sur les rotules que nous avons terminé cette première semaine de vacances. La dernière nuit, nous avons terminé d’emballer les cartons à 3h du matin, histoire d’être prêts à temps pour nettoyer puis rendre l’appartement ! Bon, lorsque Nicolas a essayé d’ouvrir une valise avec la télécommande des clés de la voiture, c’était vraisemblablement qu’on était allés un peu trop loin. Et qu’il était temps de se reposer, ce pour quoi nous ne sommes pas fait prier, une fois arrivés chez les parents de Nicolas…

Mais que diable, on ne fête pas ses 30 ans tous les jours ! Et c’est donc ce faisant que Nicolas a attaqué sa 4ème décennie. Une belle étape, non ? Heureusement, vous êtes nombreux à être venus apporter votre aide pour tourner doublement la page du départ et de l’anniversaire, à Nyon et au Vésinet. Merci pour ces bons moments, et merci pour le beau cadeau ! Non, Nicolas n’a pas du tout du tout la pression de réaliser de belles photos du voyage, maintenant ! Mais on va essayer d’être à la hauteur, même si ce ne sera pas toujours facile de trouver une connexion internet pour partager ces points de vue avec vous.

En effet, nous sommes maintenant devenus nomades, ce qui rend les communications plus difficiles. C’est d’ailleurs en route pour retrouver Fleur de Sel, notre voilier que nous vous invitons à découvrir si vous ne le connaissez pas encore, que nous vous écrivons. Une route par étapes, puisqu’après avoir quitté le Léman nous avons passé quelques jours en région parisienne, pour ensuite prendre l’avion pour Aberdeen, ville au nord-est de l’Ecosse, que nous avons visité quelques heures sous le soleil. Puis embarquement sur le ferry MV Hjaltland, dernière étape avant d’atteindre Kirkwall, petite ville ou grand bourg, on ne sait pas exactement, mais capitale des Orkney, cet archipel où Fleur de Sel a hiverné par 59° nord. Il ne nous reste plus qu’à espérer qu’elle soit bien là, en bon état, et que le travail de remise en état ne sera pas trop important avant de pouvoir naviguer, parce que nous commençons à avoir des fourmis dans les voiles ! Encore qu’au point où on en est, une étape de plus ou de moins…

Quant à ceux qui se demandent quelles seront les étapes suivantes, nous vous renvoyons vers la page du parcours envisagé, sur laquelle nous parlons de nos intentions prochaines et plus lointaines. Et nous vous donnons rendez-vous prochainement pour savoir si et comment nous aurons réalisé le début du parcours.

1 commentaire

  1. tibob écrit :

    Bon vent à vous deux et à très bientôt, quelque part sur le globe !

    2 juin 2009, 7 h 59 min

Nous serions heureux d'avoir votre commentaire !

*